Manger à la guerre : l’iconographie des repas sous l’Ancien Régime

Manger à la guerre…

Voilà qui semble a priori augurer une triste pitance, la guerre étant généralement synonyme de restrictions… Mais les soldats ne sont pas seuls à la guerre. L’élite de la société, le roi lui-même, durant l’Ancien Régime, va au front.

Que nous apprend l’iconographie des repas des soldats et est-elle fidèle à la réalité ? Que mangeait-on et comment y mangeaient le roi et les aristocrates ? De quoi l’iconographie des repas à la guerre est-elle révélatrice ?

A la guerre, comme à la guerre, savourez ces repas particuliers de Louis XIV, ce qu’ils nous enseignent sur le Roi-Soleil. Et découvrez aussi les repas des officiers et des commandants du XVIIIe siècle.

 

Contact

A propos Sandrine Krikorian

Docteur en histoire de l'Art et guide conférencière, je suis historienne de la Provence et de la cour de France, spécialisée dans la gastronomie et des arts de la table d'une part et le pastoralisme et de la transhumance d'autre part. Je propose des prestations sur-mesure, tous publics (conférences, généalogie, reconstitution culinaire, recherches privées, interventions scolaires) mais également destinées à un public de professionnels (collectivités, entreprises, etc.) et d'experts (expositions, coordination scientifique, écriture d'ouvrages, conseil dans l'élaboration de projets, enseignement supérieur et universitaire, écriture d'articles de presse et communication, préparation d'émissions culturelles, écriture de brochures touristiques, etc.)
Ce contenu a été publié dans Conférences culinaires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.